The Line

The Line 2008

Pendant qu'il traque l'un des chefs du quartel de la drogue du Mexique, Mark Shields rencontre Olivia, une femme se battant contre ses propres démons pour l'amour de sa fille...

COMMENTAIRES

Pas trop mal par rapport à ce dont je m'attendais. Un casting plutot correct. En fait ce qui m'a dérangé dans ce film, c'est la fin. J'ai eu l'impression qu'il ne se passait rien de tout le film et puis on arrive à la dernière demi heure voire au dernière 20 minutes et là ca part un peu dans tout les sens sans avoir de réelles explications.

Un polar dans la plus pur tradition des règlements de compte à multiples intérêts. Ici, parrain, lieutenants, Chasseur de prime et C.I.A. s'entrecroisent, se provoquent et sans prendre de gants, s'éliminent. Un scénario orchestré par A. Garcia (voir la fin) et traduit par un excellent R. Liotta. Un scénario assez compliqué au début (vu les nombre d'intervenants) mais le puzzle se met en place au fur et à mesure. Une très belle photographie et une superbe B.O. 2 regrets : Film trop lent, bien trop lent et dommage que la ville, très importante dans le film surtout la ligne "The line", ne ressorte pas comme quelque chose de dangereux, inquiétant, qu'elle ne soit pas mise en valeur avec son coté sombre. En résumé, si l'on excuse une lenteur trop prononcée et que l'on soit attentif au déroulé, on a un bon polar avec ses surprises. 3/5 à voir !!!

j'hesite a le prendre..j'adore ray liotta...

Film vraiment très mauvais dont on peine a comprendre le rapport entre le titre et l'histoire... tant est qu'il y en est une !!

J'ai mis quatre étoile par pure admiration pour Andy garcia. J'attendais de ce film un Andy garcia comme dans le Parrain ou les trois volets d'Ocean's Eleven à Thirteen, mais là je suis déçue, le film est plat, on comprend pas bien le scénario, on s'attend à un réglement de compte entre bande rivale mais ça se règle dans la bande elle même. Un tueur à gage qui sort d'on ne dait où, un prêtre qui n'en ai pas un et pour finir Andy Garcia quasi inesistant, apperçu ça et là comme par magie. C'est dans les 4 dernières minutes du film qu'il apparaît comme on l'aime mais trop tard le film est fini! Je ne recommanderai pas ce film, mon avis ne sera peut être pas celui d'autre.

Daube vomitive... Filmé par un cameraman atteint de la maladie de Parkinson... On ne comprend rien du début à la fin, Ray Liotta est nul à iech quand à Andy Garcia, il est transparent... Courrez pour évitez ce navet...

Loading...