Paradise Lost

Paradise Lost 2014

Nick pense avoir trouvé son paradis en rejoignant son frère en Colombie. Un lagon turquoise, une plage d’ivoire et des vagues parfaites ; un rêve pour ce jeune surfeur canadien. Il y rencontre Maria, une magnifique Colombienne. Ils tombent follement amoureux. Tout semble parfait… jusqu’à ce que Maria le présente à son oncle : un certain Pablo Escobar.

COMMENTAIRES

On passe un bon moment...

Sacré bon film, et la fin est poignante ! Et très triste... Mais tellement réaliste en même temps et c est ca qui est bon

ça ressemble un peu au dernier roi d'Ecosse c est vrai

Bon film mais ça ressemble beaucoup trop au " dernier roi d'Ecosse "...et l'affiche et la promo sont trompeuses, ce n'est pas un biopic sur Pablo Escobar qui est un personnage secondaire dans l'histoire.

Très bonne surprise que ce "Paradise Lost".

A mi-chemin entre le biopic et le thriller, cette œuvre impeccablement mise en scène nous fait suivre deux histoires en parallèle : celle de Nick, un jeune surfeur Canadien venu s'installer à Medellin, et celle de Pablo Escobar, baron de la drogue qui décide de se lancer en politique.

Force est de constater que "Paradise Lost" est un film réussi. Nettement réussi ! Loin des biopics aseptisés made in Hollywood et créés spécialement pour les Oscar, ce film d'Andrea Di Stefano ne souffre d'aucune longueur. Le récit est très bien mené. On sent le travail de recherche qui a été fourni. On sent aussi que Di Stefano n'a aucun problème à ajouter sa propre patte. C'est tout l'intérêt d'être metteur en scène ! J'aime donc et je salue donc cette prise de risque au niveau du scénario, c'est-à-dire raconter une histoire à partir d'une anecdote et ne pas hésiter à édulcorer autour. Je ne crois pas que ce soit gênant car le personnage central, Pablo Escobar, est respecté au niveau sa propre histoire, de sa propre psychologie. Autrement dit, même si les faits racontés dans le film ne sont pas tout-à-fait vrais, il y a fort à parier pour que l'histoire que Di Stefano nous conte ne soit pas très éloignée de la réalité.

J'aime également le travail au niveau de la mise en scène, la beauté des paysages, la direction des acteurs, les décors. Par contre, il est vrai qu'à quelques moments j'ai eu du mal avec Josh Hutcherson mais c'est plus dû à son personnage qu'à l'acteur lui-même.

Je mets donc un beau 8/10 ! Je n'ai pas lu les critiques presse en détail mais les notes me paraissent bien basses ...

Bon film, mais l'histoire ne se focalise pas du tout sur Pablo Escobar, baron de la drogue, on apprend rien sur cette page de la Colombie. C’est en fait centré sur une histoire d'amour. Les deux acteurs principaux, Benicio del Toro et Josh Hutcherson, sont bons. Je note 3/5.

C'est dans la "lignée du dernier roi d'Écosse". En gros, choisis bien les personnes que tu fréquentes dans ce genre de pays. Bref, bon film. A part pour la fin pour ma part. 3,5/5

J'ai été agréablement surpris par ce film, je partait pourtant avec un mauvais présentement.
Josh Hutcherson est un comédien prometteur a suivre

Super traitement de Pablo Escobar, super réalisation, jolie claque.

Excellent film mais bouleversant !

Merci allociné depuis le temps que je cherchais un film sur ce "grand" gangster....

vraiment interessant mais escobar c plus que ça! donc ce film n'est pas son histoire;mais une histoire d'amour.on pense le film sur sa fin en nous laissant sur la notre..... mais non. a voir

Super scénario, réalisation et mise en scène de même, une super fin, bref je lui mettrai un bon 15.5 sur 20

Paradise Lost est une petite claque, on trouve un Benicio del Toro surprenant qui convient parfaitement au rôle du baron de la drogue Pablo Escobar, et un Josh Hutcherson remarquable qui tient son rôle avec prudence et talent, et pourtant c'est bien lui qui me faisait peur avant de voir le film, peur qu'il soit la copie du jeune ado sur de lui avec une arme à la main et ce n'est pas le cas, il tient son personnage en toute humilité et ça marche!

Le film est donc en lui même réussit, et vient frôler le fait d'être un film parfait, dommage cependant que l'histoire ne soit pas plus détaillé et trop raccourcie, ceci étant dit il vous plongera dans une atmosphère trépidante et vous fera vous rendre compte que votre vie et plutôt calme et rassurante!

tres beau film..plein d emotions..ca faisais longtemps qu un film m avais remplis le coeur..et j en bouffe..10/10

10/10

trés bon film voir excellent avec un Benicio Del Toro au top
et un Josh Hutcherson remarquable. Les dix dernières minutes du film comme préciser plus bas son les meilleure .
ma note pour ce film il mérite largement un 4/5

Certes la réalisation est sublime , la musique est magnifique , pratiquement tous les acteurs sont trés bons , mais il manque quelque chose pour en faire un grand film , peu être plus de détails pour vraiment élever le film , je n'ai pas trouver le personnage de nick accrocheur , à part vers la fin ou la tension est bien présente mais la totalité du film il est pratiquement transparent , c'est dommage car il manque pas grand chose pour en faire un film inoubliable : 3/5

Benicio del Toro toujours excellent.

Et il est pas Mauvais ce gosse, Qu'il est joué dans Hunger games ou non, ce film montre qu'il peut décrocher et participer à tout autre genre, il me fait penser à Sean Penn Jeune

Une fois de plus LE Grand Benicio Del Toro nous révèle son grand jeu d'acteur, toujours présent quand il s'agit de jouer un personnage à la fois dur, poignant, mais tout de même attachant. Malgré une histoire qui met du temps à démarrer, ce n'est pas simplement l'histoire d'Escobar qui ai racontée, mais la vie d'un innocent pris au piège, qui nous permet de nous mettre dans sa peau tout au long du film. Un bon film à voir, avec une fin comme je l'ai aime

A travers une histoire simple mais prenante histoire d'amour, c'est le personnage d'Escobar qui se déssine et impregne principalement le film, avec l'implacable Benicio Del Toro encore une fois !

Un très bon choix de la part d'Andrea Di Stefano de ne pas refaire un simple biopic sur la vie de Pablo Escobar, car cela a déjà été fait plusieurs fois à la place, il ajoute un personnage extérieur et c'est à partir de ce dernier et de son œil innocent qu'on va vivre cette histoire voir même cet enfer. J'ai vraiment beaucoup aimé ce film, j'ai trouvé l'histoire captivante surtout la 2e heure qui frôle la perfection quand la fiction rencontre la réalité avec notamment une tension incroyable. 3,5/5

del toro sauve le film si non le gamin de hunger games le tire au bas avec son histoire d'amour . Pablo Escobar c'est violence au max , corruption , assassinat , une gigantesque chasse à l'homme et il n'y a rien de ça !!! et en plus l'absence du role américain dans le film !!! note 2,5/5

Bon opus, tiré d'un récit vrai romancé. Les dix dernières minutes du film, font baisser l'ensemble de l'intensité de cette histoire, dommage. 3 étoiles.

Belle surprise. Ce n'est pas un biopic sur Escobar. Une fois cela
éclairci, voilà un film dramatique et parfois terrifiant qui montre
l'envers du décors de l'empire Escobar (comme dans le dernier roi
d'écosse alter ego africain). Del Toro est bien ce qui n'est pas nouveau
la vrai surprise venant de Hutcherson qui prouve avec enfin un vrai
premier rôle qu'il est un acteur tout à fait convainquant. Assez
haletant.

Ce film franco-belge fait parti de la liste des 15 plus gros flop de l'année avec 110 000 entrées pour 25 millions de budget. Encore une fois, Pathé a mis dans le mille!

J'aurais bien aimé le voir mais malheureusement il ne passe déjà plus dans les cinémas au alentours de chez moi. Quelqu'un sait quand sort le dvd ?

Peut être pas un bon biopic... Mais un très bon thriller avec un Benicio Del Toro (excellent) en Pablo Escobar et un jeune Josh Hutcherson qui est (contre toute attente) très bien en héros malgré lui... Par contre dommage que les second roles soient sacrifiés (les personnages du frere (et sa compagne qui est joué par Sara Girardot) du héros ou du lieutenant d'Escobar)... Enfin bref, un bon thriller a voir tout de même.

Ma critique de Paradise Lost c'est içi : http://entertainment-moviea...

Ce film m'a vraiment mis une frappe aux yeux, il est magnifiquement bien pensé, bien réussi ... On se laisse prendre tout doucement par le côté humaniste et populaire du personnage d'Escobar pour petit à petit se laisser glisser dans une reflexion psychologique, vu son côté sociopathe sanguinaire ... Les images sont super bien construites, je pense notamment à la paysanne noire avec sa faucille et le héros du film qui passe devant comme pour symboliser son passage devant la mort ... Bourré d'émotions et de suspens, ce film a tous ses mérites d'être une légende, un biopic avec une histoire d'amour ... Ca ca marche !!! Bravo !!!

Un film génial qui m'a fait penser au "Dernier roi d'Ecosse". Les acteurs jouent vraiment bien! Par contre je suis toujours déçu de voir aussi peu d'entrées pour ces biopic (pareil pour Get on up). 4/5

Le film surprend par son parti-pris
narratif, mais c’est également ce qui en fait sa vraie originalité.
Surtout, au-delà de la peinture du cartel colombien d’Escobar, PARADISE LOST
dessine les contours d’un piège implacable dans lequel se retrouve
entraîné le personnage de Nick. Il ne s’agit ni de sacrifice ni d’un
aveuglement amoureux, mais de l’itinéraire d’un garçon qui se perd .... La suite : http://gowith-theblog.com/c...

(...) L’intrigue démarre dans une non-chronologie volontaire, formant ainsi une boucle avec la fin. Vient ensuite le parallèle entre la « Fin » de Pablo Escobar et le début de la romance entre Nick et Maria (Claudia Traisac) puis s’ensuit la rencontre Nick/Pablo Escobar. C’est ici que l’histoire commence véritablement. Chaque élément vient au fur et à mesure, créant un suspens permanent, annonçant l’aspect thriller, surtout présent en seconde partie de film. La musique, véritable actrice du film, est plutôt classique et peu saccadée. Un choix étonnant mais sympathique contribuant à ce suspens haletant.

Le mariage entre Pablo Escobar et l’histoire d’amour entre sa nièce, Maria et Nick met en avant l’idée de l’emprisonnement et du destin. En forgeant son avenir, en décidant de devenir narcotrafiquant, Pablo Escobar a choisi son destin, soit s’enfermer dans le trafic, la richesse et la méfiance omniprésente. Quant à Nick, en choisissant Maria, il s’est emprisonné dans ce système mafieux et lui « appartient », son destin est donc contrôlé.

Au-delà du jeu de Del Toro, le principal atout du film reste l’absence totale de la drogue. On le sait, on l’aperçoit, mais l’on ne la voit jamais clairement. Tout comme les meurtres, Escobar ne les exécute jamais directement. Cela renvoie à cette double image qu’il dégage, il est violent mais pour crédibiliser son image officielle et familiale, il ne montre sa part d’ombre que derrière la lumière. C’est en cela que ce biopic se distingue d’une biographie classique, ce n’est pas tant ce qui constitue la vie du personnage qui est exploité, mais sa psychologie la plus intime. Malgré le fait qu’Escobar domine dans l’histoire, chaque personnage a une identité propre, on s’y attache, épaississant davantage l’intrigue.

C’est d’ailleurs ici que l’on peut y voir les références au Parrain, mais aussi aux Sopranos car Escobar est un double chef de famille atypique, il veille sur sa famille biologique et dirige sa « famille professionnelle » .

La première partie du film présente le monstre sous le masque, la deuxième tourne en véritable film d’action. Jusqu’à la dernière minute, le suspens est à son comble. On peut d’ailleurs y saisir des allusions à Scarface, notamment parce qu’Escobar dépasse ses propres limites. Passer du mélo au thriller, Andrea di Stefano a su maîtriser cette transition. Cet aspect bilatéral du film permet au spectateur de ne pas s’ennuyer une seule seconde (...) CHRISTELLE

Retrouvez l'intégralité de notre avis à propos de PARADISE LOST sur Le Blog du Cinéma

Sans surprise mais efficace, le film est porté par le toujours magnétique Benicio Del Toro. http://jullelien.blogspot.f...

ok

un Bénicio magistral pour interpréter cet ignoble assassin.

Réalisant son premier film, qu’il scénarise également, l’acteur italien
Andrea Di Stefano utilise une histoire d’amour comme filtre pour
expliquer la violence des cartels et de l’État colombien. Porté par le
jeune Josh Hutcherson (que l’on a vu dans Hunger Games 2 : L’embrasement), Benicio del Toro qui incarne le tristement célèbre Pablo Escobar et Claudia Traisac (bluffante, venue de la télé espagnole), Paradise Lost
touche au cœur du drame colombien. Qui d’autre qu’un réalisateur
italien était plus à même de parler de la violation de l’intimité par
les systèmes mafieux? (Lire la suite sur Une Graine dans un Pot : http://unegrainedansunpot.c... )

Quelle déception.

J'ai beaucoup aimé ce film sur Pablo Escobar tant ce milieu est fascinant à l'écran. Benicio Del Toro (faut il le dire) est excellent dans ce rôle (je l'avais déjà bcp apprécié dans le Che notamment) : métamorphose physique impressionnante . Ce film permet de voir plusieurs pans de sa personnalité : sans remords et implacable quand il doit se débarrasser de quelqu'un, en mari aimant, oncle attentionné au bien être de sa famille et personnage adulé des Colombiens.. Josh Hutcherson est quant à lui très convaincant dans ce rôle de neveu par alliance pris au piège. Un très moment

J'ai toujours eu du mal a voir un film sur la vie d'un baron de la drogue qui a exister qui plus est mais malheureusement parmis tout les films qui peuvent sortir depuis quelque temps ce genre de films est ce qui se fais de mieux .....

Il a l'air génial, mais je crois que prendre Josh Hutcherson est une sacrée erreur de casting =p

Loading...