Tel père, tel fils

Tel père, tel fils 2013

Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l'hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste…


COMMENTAIRES

d'une lenteur pas possible....qu'est ce que c'est chiant....les critiques ensenseurs sont payées ?? c'est quoi ce biz......................

superbe film

Tel Père, tel fils de Hirokazu Kore-eda vaut peut-être moins pour le regard que pose le cinéaste sur deux familles japonaises de condition sociale différente que pour son discours critique sur la figure du père japonais traditionnel, aux valeurs conservatrices fondées sur la loi du sang et la primauté du travail sur la vie. Un film moins fin que le magnifique Still Walking, mais qui reste très touchant. Voir ma critique complète sur mon blog : https://newstrum.wordpress....

Y a pas de mots pour exprimer toute ce que ce film m'a fait ressentir. Je conseille à tous de le voir en VO car les émotions sont beaucoup plus fortes qu'en VF où le doublage, du fait de la spécificité de la langue japonaise (pareil pour le coréen surtout et chinois aussi d'ailleurs...) enlève certaines nuances et force à ce qui est dit...
Les acteurs sont justes, jamais dans le mélodrame excessif pour nous faire pleurer (ça vient tout seul de toute façon...), mention au petit principal très touchant et tellement adorable.
Ce réalisateur réalise toujours des critiques de la société japonaise très justes et fortes, qui nous amène à se poser des questions sur nous mêmes. Je l'ai connu avec Nobody knows, et déjà là il m'avait touchée, mais Tel père tel fils est à un autre niveau...
Une merveille avec une musique tout aussi belle.
5/5 sans hésitation ! À voir, et j'incite les non ou peu connaisseur du cinéma japonais, mais asiatique en général à y jeter un oeil plus approfondie car il y a d'autres merveilles comme celle-ci qui mériteraient à être plus connues !

Film bouleversant et parfaitement maitrisé, tel père tel fils est une très juste réflexion sur la famille qui m'a ému aux larmes.

c'est pas un film sur la paternité selon moi , mais sur l'éducation
et c'est tres bien traité

Pour son dernier long-métrage, Hirakazu Kore-eda livre un excellent drame intimiste qui prend aux tripes et qui ne tombe jamais dans le larmoyant ou l’inutile. Tel père, tel fils, malgré sa sortie limitée en France, doit retenir votre attention.
Une petite perle du cinéma asiatique.

http://justaword.eklablog.c...

ce film et tout simplement génial j'ai passer un agréable moment!!
Un sujet très bien traité comme le dit sisker.

Un sujet très bien traité, tout en sensibilité, avec les peurs et les joies de chacun, et les difficultés dans les couples à qui ce malheur arrivent. 3.5/5

Un échange malencontreux de bébé. La narration à la longue devient ennuyeuse. 1 étoile et demie.

Même si le sujet a déjà été traité, plus légèrement avec "la vie es un long fleuve tranquille" ou sur fond de religion avec "le fils de l'autre", la question de filiation reste un vrai traumatisme et soulève tant de questions. Quand et comment être un père? est-ce le sang où l'éducation qui est important ? "tel père tel fils", avec la pudeur du cinéma nippon,où les non-dits ont toute leur importance, le film est fort, dense et son sujet bouleversant réussit à éviter tous les écueils et toutes les facilités pour être une œuvre forte et aboutie, mûre et émouvante.

Tout à fait d'accord avec Mlle Yume, le titre français est trompeur car ce qu'il sous-entend n'est pas le thème du film. Avec beaucoup de subtilité, le réalisateur interpelle en prenant soin de ne pas apporter de réponses, à chacun de se faire une opinion en fonction de son propre vécu. On peut cependant trembler à l'idée de ce que feront les américains sur un tel sujet, Spielberg ayant acheté les droits du film...
3,5/5

Vous devez vous coucher vite car vous vous levez tôt?
ce film est fait pour vous...

Primé à Cannes en remportant le prix du jury Tel père, tel fils est un film qui raconte un drame la peur de tous les parents la peur de voir son enfant échangé à la naissance.
C'est une histoire forte avec comme question est ce que les liens du sang sont plus important que les liens du cœur ? Hirokazu Koreeda le réalisateur a fait le choix de ne pas en faire trop c'est très sobre peut être trop car je n'ai rien ressenti je m'attendais à être touché par cette histoire mais cela n'a pas été le cas. J'ai eu l'impression aussi que le sujet n'était pas du tout exploité on tourne autour pendant deux heures mais on rentre jamais dans le vif le traitement est comme tout le reste trop sobre. C'est quand même un film "agréable" à voir mais je m'attendais à beaucoup mieux. 2,5/5

Le titre français est beaucoup moins parlant que le titre japonais : "Soshite, Chichi ni Naru" qui signifie "Ensuite, il devient père". Il met moins en avance le côté "lien du sang" mais plutôt l'évolution de Ryota, qui reste le personnage principal et dont on voit l'évolution pendant le film. S'attarder seulement sur ce côté "lien du sang" serait corrompre les intentions du réalisateur. c'est plutôt la révélation que son fils n'est pas "le sien", l'absence de lien du sang, qui vont faire naître la conscience et l'amour paternel.

Beau film qui amène à la réflexion sur les liens qui unissent les parents et les enfants :les liens affectifs ou les liens du sang ?
Quand le choix doit se faire entre les deux ,tout s'écroule et il n'y a plus qu'à se réinventer une nouvelle vie et se créer de nouveaux repères autant dire que cela est difficile voire impossible .
Enfin,on pourrait dire beaucoup de choses et à chacun de fantasmer sur le thème ,mais ce film est à voir ,et il est bien joué .
(J'aime juste pas quand j'ai une larme à l'oeil et que le générique de fin arrive ...)

Je vais voir ce film demain .
Mais est-ce que cette histoire est de la pure fiction et relève du fantasme de beaucoup de parents ( ça me rappelle mon mari ,qui il y a 25 ans , a couru derrière le personnel qui emmenait mon fils à sa naissance = pour être sûr qu'on ne l'échange pas avec un autre !) ou est-ce que ce genre "d"erreur " arrive encore dans la vraie vie ????

Après "I Wish", le réalisateur se penche de nouveau sur l'enfance. Cette histoire d'enfants échangés à la naissance, qui permet de réfléchir à la signification de la famille, de l'éducation et de l'amour, est d'une sobriété (et d'une justesse) dans l'émotion qui rend le film vraiment touchant. Bien que le film se déroule dans la société nipponne contemporaine, ce qui exerce toujours une fascination sur le spectateur occidental, son thème est universel. Et les enfants jouent bien.

Comment ?

Comment faire lorsque le hasard ou une erreur vient à changer tout un univers, des repères personnels, familiaux, un " équilibre " ou quelque chose qui en avait l'apparence...

Ce qui arrive dans ce film décline dans le temps, les évolutions et les modifications profondes qui doivent s'opérer.

Tout est remis en cause.

Ce film prend ce sujet à bras le corps, à l'aide d'un scénario bien pensé, de bons acteurs, et d'un rythme choisi et qui contraste très justement avec les films accrocheurs et où les larmes sont de mise...

Très bon film, raisonnable et bien pensé.

À voir !

Le sujet : celui de La vie est un long fleuve tranquille. Un sujet de société traité "avec justesse, élégance, sans le moindre pathos émotionnel ... film bouleversant du début à la fin" (Le Parisien). Beau film, intéressant, émouvant, soulevant beaucoup de questions ...

J ai bien aimé même si j ai trouvé le scénario un peu téléphoné

Un très beau film de fin d'année, à voir. Ma critique ici : http://www.christoblog.net/...

Vraiment excellent, à voir absolument

La critique de ce film sur http://www.cinephiletv.com/...

Magnifique film, un chef d'oeuvre...à voir absolument !!

Au vue de la bande annonce, ce dilemme m'apparaît bien mince pour faire un film de 2h. Qui a un enfant, même de trois ans, n'imagine pas l'échanger pour une histoire de lien du sang. A ma connaissance la société japonaise n'a pas ce cynisme destructif dans sa relation aux enfants.

Vous pouvez retrouver ma critique du film sur ce lien : http://ombreselectriques.wo...

Quand on regarde ce non-film avec un sujet aussi tiré par les cheveux et qui concerne la majorité d'entre nous (c'est certain), on se demande si le dégueulis de bons sentiments va réussir à absorber tous les radio-éléments que vomit Fukushima chaque jour. Allez, encore un effort pour tous les cons qui regardent le doigt montrant la lune !

c'est assez étonnant de voir quelque soit le pays qu'on fait toujours de la pub pour les même; au japon, en corée il y a un paquet de film comme celui ci, ce qui est assez étonnant c'est le choix des acteurs, je suis assez étonné que le réalisateur est pris Masaharu Fukuyama, il y a tellement d'acteur bon au japon, pourquoi lui !

Hum, d'après le synopsis c'est du déjà vu, un film français en plus, et des années 80 je dirais. Ne sait-on pas se renouveler ?

on ne peut pas nier l'interet du film , émouvant et touchant , c'est une mentalité nouvelle que l'on nous montre , le lien du sang est il plus important que les sentiments? Il est déroutant mais vraiment très beau je le conseille fortement!

Sensible. Touchant. Brillant. http://wp.me/p2gEpo-iL

Un film brillant.
J'ai été déçu par quelques choix du réalisateur, je ne l'ai pas trouvé assez transgressif dans ces choix, une fin relativement bateau. Un film certes touchant je ne peux dire le contraire, avec des plans séquences magnifique, montrant avec adresse le bonheur, le doute, la tristesse, des parents a qui tout réussissait. Mais un événement peut tout changer, l’enfant que l'in a élevé, chéri, peur-t-il se révéler être quelqu'un d'autre, est-il possible que l'on doute de l'amour qu'on lui porte ?

Film sensible, touchant, brillant, émouvant. Une perle de fraîcheur et d'émotions. Un chef d'oeuvre.

Loading...