Spider-Man: Far From Home

Spider-Man: Far From Home 2019

COMMENTAIRES

rien a redire...très bon film

De très bonnes scènes d'actions, des effets spéciaux très réussis et Jake Gyllenhaal très bon en Mysterio... voilà ce que je retiendrais principalement de ce "Spider-Man : Far From Home". Malheureusement, le film fait trop "Teen Movie" avec des moments mièvres et inintéressants (en particulier dans sa première partie) et j'ai trouvé l'humour particulièrement lourdingue. 2,5/5

En (vraiment) très bref : un teenage movie auquel je n'ai pas du tout accroché, avec un Peter Parker qui te file une puissance de feu monumentale à un mec qu'il connaît à peine, sans réfléchir. Un méchant inutile qui n'est là que pour introduire l'ère post Tony Stark. Le lot de blague très teenage bien lourdingue. Une technologique toujours plus futuriste qui permet absolument toutes les pirouettes scénaristiques faciles (plus de costume ? Allé hop, une super machine en fait un, avec tous les gadgets à la carte...). Le pire étant Spiderman qui se prend en selfie et qui textote tout en virevoltant à la fin.
Je n'en dirais pas plus, puisque de toute façon mon commentaire va encore disparaître. Mais ce n'est vraiment, mais alors vraiment pas ma came ce film.

Film plaisant mais apportant avant toute chose un hommage à stark...
Voila mon ressenti, le mec est dead est on parle de lui pendant tout le film.
C'est une "suite" d'Endgame (logique...) qui ne sert qu'à montrer que la page est tournée.

Ça y est, ça va parler pop-culture et interprétations presque philo...
Si vous en avez déjà marre, merci de passer à une autre critique !

Si vous avez peur des spoilers, il y en a quelques-uns aussi, faites gaffe ;)

Bon.
De base, j'aime pas les films de super-héro. J'aime encore moins les films de super-héro super longs. Mais j'ai un p'tit faible pour certains Marvel, quand même, avouons-le. Et pour le coup, j'ai trouvé ce Spider-Man très réussi, bien plus réussi que le récent Endgame.
Et pourquoi ?
Parce qu'on y retrouve : une histoire d'amour qui marche bien, un super-héro qui tend anti-héro (bon, ok, c'est à la mode, mais avouons-le, un ado prépubère c'est pas forcément ce à quoi on pense en premier pour incarner notre Spider-Man), un très bon casting, pas de mélo cucul chiant à mourir et un méchant pas trop manichéen. etu humour teen ager pour un film pour teen ager. (j'ai du mal à croire que des adultes puissent s'intéresser aux films de super héros sérieux.)
Et à l'heure des storys Instagram, j'ai trouvé que Far From Home traitait de manière très intéressante du sujet de l'égo tout au long des deux heures de long-métrage.
Tout d'abord par cet ado collègue de classe de Peter Parker, constamment en train de se filmer et de partager son contenu en direct. On comprend par un bref clin d’œil qu'il souffre d'une famille absente et que ses storys apparaissent plutôt comme un exutoire.
Peter Parker lui-même est entièrement traversé par la question de l'égo et de l'identité : manque chronique de confiance en soi, problème pour aborder la fille qu'il aime, peur de décevoir, peur que les gens sachent vraiment qui il est... Bref, il semble l'archétype même de la personne en manque d'égo.
Et cela bien sûr par opposition à Jack Gyllenhaal alias Mysterio, qui, alors même qu'il n'a aucun pouvoir, arrive à créer des illusions de danger pour prouver sa valeur au monde. Lui, à l'inverse de Parker, est mû par son égo et par son besoin de reconnaissance. Il utilise des évènements qui n'existent pas et montre des pouvoirs qu'il n'a pas pour se rendre important. N'y a-t-il pas là un lien à tirer avec le narcissisme des réseaux sociaux, avec ces images retouchées qu'on partage pour avoir plus de like et, justement, avec cette course aux followers ?
Et si cela ne suffisait pas, dans ce film, quasiment toute technologie est utilisée de manière perverse, comme les réseaux qui pourraient être la meilleure invention de l'humanité mais qui se retrouvent être des décharges culturelles et des vagues de haine. Des exemples ? Les lunettes de Parker qui manquent de peu de tuer un camarade de classe, les drones qui créent un faux-monde pour rendre un méchant important, le jet de Happy qui fabrique un nouveau costume à Spider-Man et prouve ainsi l'importance de l'apparence, la photo compromettante de Parker qui aurait pu ruiner sa future relation...
Et l'on pourrait continuer comme cela encore et encore...
Concluons donc en expliquant pourquoi Mysterio, incarné par Gyllenhaal, arrive à être un méchant pas (ou peu) manichéen. Et c'est le sujet de tout le film...
Parker n'arrive pas à séduire MJ à cause de Brad, un grand et beau jeune homme également amoureux de la jeune femme. La situation s'inverse lorsque MJ comprend qu'en fait Parker est Spider-Man. Et bien qu'elle jure que ce n'est pas à cause de ça qu'elle s'intéresse à lui, le spectateur n'est pas complètement dupe à moins d'avoir été bercé aux films de princesses Disney toute sa vie.
Ce retournement de situation rend par conséquent le méchant Mysterio bien moins manichéen car lui, sans super-pouvoirs, un peu comme nous le spectateur en somme, n'aurait aucun moyen de séduire sa propre MJ, de faire le poids face à un Brad, s'il était mis dans la même situation que Spider-Man. Il n'aurait aucun moyen sauf en passant par la voie du mensonge. Et c'est celle qu'il a choisie.
Bref, bref, bref...
Parlons peu, parlons bien : ce Spider-Man est un très bon film Marvel, efficace, avec de la tension et une histoire bien ficelée.

L'adversaire m'a profondément déçu. J'ai accepté le côté ado, c'est frais et j'aime les jeunes, mais vu le titre : "far from home" = loin de chez soi, j'attendais de la pure SF. J'espérais une autre terre ou une autre planète. Il va en Europe... Peut-on dire aujourd'hui que l'Europe est éloignée des USA ?
En définitive les films de Marc Webb avaient plus de caractère, un côté esthétique genre vidéo Clip, une sensibilité artistique qui est ici absente. Pour autant c'est supportable. La suite amènera peut-être la part sombre et un adversaire inquiétant.

Potable, bon on a encore un Peter qui est naïf comme jamais et des répliques dignes d'un film pour ado mais Tom Holland fais le taff. Un peu plus sceptique vis-à-vis de Gyllenhaal dont je suis un grand fan. 3,5/5

Mieux que le premier Spider-Man de Jon Watts, également meilleur que ceux de Webb, mais on reste toujours à des années lumières de ceux de Raimi.

3,5

Je l'ai vu en vo, pas si mauvais, bien meilleur que le premier film. Moi qui pensait qu'il serait mauvais, je me suis trompé.

Le personnage est bien mieux respecté. l'antagoniste est mieux travaillé que son prédécesseur. des effets spéciaux qui font mouche avec une meilleur lisibilité.

Cependant l'humour reste moyen voir mauvais. il n'y a que la dernière scène ou j'ai rigolé. Certaines idées bien pensées sont peux exploitées ce qui est fort dommage.

les acteurs se débrouille bien dans l'ensemble, Zendaya et Jake sont très bon dans leurs rôle. Tom un peu lisse à certains moment, mais bon dans l'ensemble.

Enfin le traitement de Tante may je n'y adhère vraiment pas. Un des plus gros point noir du film de cet univers spider-man avec l'aspect "teenage" qui rappel parfois les séries Disney remplis de cliché.

Un bon film dans l'ensemble qui n'a pas à rougir de son prédécesseur (homecoming). c'était pas compliqué vu le premier.

3,5/5

Sans doute le meilleur des spider Man en tout point

Rien de transcendant dans ce film moyen qui est un tout petit peux mieux que le premier mais reste de très bas niveaux tout de même dommage .

Comme son prédécesseur Homecoming cette suite est presque tout aussi vaseuse ce spidi new génération pour phase de puberté est digne du public qui va le voir au ciné.

Mysterio sauve 80% des meubles et le rend un peut plus intéressant que Homecoming mais ça reste encore très moyen 2,5/5* pour etre très généreux.

Desole je peux pas apprecier car j'ai plus que 12 ans!

Pas mauvais, juste moyen.
Pourtant y a des bonnes idées mais le rendu est trop inégal.
Mysterio est plutôt bien fait, même si cest encore connecté avec l'univers du MCU que je n'aime pas trop.
L'acteur y fait beaucoup naturellement.
Spidey assez fade. Je ne parle pas des cascades qui sont bien faites malgré le peu d'originalité. L'acteur est pas mauvais pourtant, mais assez lisse en général (quelques bonnes scènes)
Le scénario est basique. Parfois ça suffit quand le reste va plus loin mais ce n'est pas le cas.
La relation Peter Parker - MJ est vraiment raté, surtout quand celui ci est la suite de Homecoming.
Le côté teenage est vraiment insupportable.
"Oui mais ils sont adolescents alors c'est logique"
Bah non. L'approche de l'adolescence n'est pas obligatoirement remplit de clichés, de blagues, mais vu qu'ils ont decidés de viser le "large public" très consommateur (+ quantité que de qualité c'est finalement le reflet de notre société).

vraiment très moyen ce film, une perte de temps...

2.5/5
j aime le personnage de spiderman mais ici j ai du mal avec les 2 films solo made in marvel...je les trouvent trop enfantin ,sans suspense,sans reel enjeu, j ai l impression de regarder un film fait pour les enfants et ados mais rien de plus...
je trouves ces 2 films sans interet...
serieusement le scenario ici on est quand meme a la limite du ridicule que ce soit l histoire de mysterio ou tout le reste ,interactions et dialogues entre personnages ,relation entre tom holland et mj ou son pote ou son ennemi amoureux ou sa mere avec happy,tout est tellement pauvre ... faut pas abuser serieux..

je prefere largement la trilogie de sam raimi (j etais ado mais meme maintenant j ai plaisir a revoir les films) et meme les amazing spiderman qui sont peut etre loing d etre parfait mais me touchais 10x plus que les 2 films spiderman solo de marvel

pourtant dans avengers le peu de fois ou on voit spiderman c est plutot pas mal mais les films solo j ai l impression que j ai passer l age d avoir ce genre de scenario bas de gamme
bref je mets quand meme la moyenne aussi pour Jake Gyllenhaal qui est un acteur que j adore mais meme la je suis déçu qu il apparaisse pour la premiere fois dans un des films marvel que j aime le moins
et que je trouves ecris avec les pieds..deja le homecoming c etait limite mais ici ils ont plus peur de rien les scenaristes

Bon après voir pris la peine de regarder ce deuxième Spiderman sous l`ère Marvel Studio, la meilleure chose qui pouvait arriver de mieux était que Spiderman ne soit plus associé à eux. Entre la niaiserie, des personnages creux, de l'humour très lourd et deux films insipides et sans âmes, comment c'est possible de faire plus bas....Et comment c'est possible de pouvoir aimer un tel formatage qui ne propose que du néant...

Pas mauvais en soit mais rien d'extraordinaire non plus. Ça se regarde.
Heureusement que y a Mysterio très bien interprété.
Apres le reste moyen.. L'humour, le côté Teen movie, pas fan de Tom holland mais il fait le job faut pas non plus deconner. Et le tout connecter aux avenues et surtout ironman je trouve ça personnellement gavant.
Mieux que Homecoming pour moi.

Dans l'absolu, ce non renouvellement de contrat n'aura aucun impact sur le MCU puisque l'on connait déjà le calendrier de sa phase 4 qui court jusqu'en Novembre 2021. De plus, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'un 3ème Spider-man voit le jour avant au moins 3 ans, ce qui laisse le temps aux 2 partis de trouver un terrain d'entente :)

Je suis très confiant quant à l'avenir du personnage au sein du MCU et si d'aventure il ne devait plus en faire partie, le MCU aurait de quoi faire oublier son départ et assurer son avenir avec les nombreux personnages récupérés suite au rachat de la 20th Century Fox :)

Le digne successeur d'Iron Man balayer par Sony.

est-ce que c'était le dernier Spiderman du MCU? Tom Holland est au chomage? Comment ils vont faire, ca va etre le bordel

Maintenant que le prochain spiderman passe entièrement chez Sony, on peut espérer une histoire avec un peu plus de dramaturgie et un peu moins de blagues, j'ai hâte

Ça y est ce film vient de devenir le plus gros succès de Sony

90% des critiques se penchent sur l’immaturité du film ou son côté teen movie, ils n’ont pas compris que c’est exactement ce que le film cherche à faire, et que le critiquer sur ça c’est donc absolument incohérent et non objectif. Ça revient à critiquer un film d’auteur sur ses effets spéciaux. On se doit de critiquer un film pour ce qu’il propose et non ce qu’on aurait aimé voir.

Et surtout, ce côté teen-movie dans la nouvelle saga Spider-Man illustre bien la force du MCU : la diversité des cadres, ambiances et sous-genres qu’on peut trouver au sein d’un même univers. D’un film de la WW2 à une comédie Space opéra en passant par un cadre tribal africain, un Heist movie ou une histoire de mythologie nordique, retrouver au milieu de tout ça un simple teen movie apporte encore un vent de fraîcheur à l’univers.

Et c’est ce mélange des styles, cadres, ambiances et personnages propres à ces cadres qui rend Avengers : Infinity War aussi grandiose, à l’image des events que l’on trouve dans les comics.

Bacta142.

J'aime le McDo.
Marvel = McDo
Donc J'aime les Marvel

;)

Loading...