Bienvenue à Marwen

Bienvenue à Marwen 2018

L'histoire de Mark Hogancamp, victime d'une amnésie totale après avoir été sauvagement agressé, et qui, en guise de thérapie, se lance dans la construction de la réplique d'un village belge durant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène les figurines des habitants en les identifiant à ses proches, ses agresseurs ou lui-même.

COMMENTAIRES

Il peine un peu à se lancer ce nouveau Zemeckis - je pense notamment à la scène de la laitière, un peu idiote et qui ralentit énormément la progression dramatique. Ca reste un film intéressant par sa technique, ses comédiens et surtout sa bienveillance.
http://www.silence-action.c...

j'ai adoré super bien fait , Robin Williams aurai été parfait dans ce rôle là ..

L'année 2019 débute à peine, et on a déjà le premier grand moment de cinéma de l'année. Une sublime direction d'acteur et une réalisation solide qui multiplie les transitions invisible entre le monde réel et fantasmé. L'écriture m'a beaucoup touché et tout a du sens, rien n'est laissé au hasard. Certaines scènes " d'action " marche du tonnerre de Dieu (celle du tribunal en tête, c'est bluffant, ou bien ce plan séquence dans une église). Très humain , renvoyant à deux trois moment, à Forrest Gump, sans en faire un repompage honteux pour tenter de surfer sur ce succès (le personnage qui raconte à divers protagonistes, les mésaventure imaginaire de son Hogy et sa bande, le fait qu'il soit assez réservé et solitaire, incompris même). Ça fait vraiment plaisir de voir un film de cette trempe aussi original et intelligent, autant dans la forme que le fond.

en 2014 j'avais commencé l'année avec "la vie rêvée de Walter Mitty"
j'ai retrouvé cette magie de l'imaginaire dans ce conte réalisé
à la perfection par Zemeckis et interprété brillamment par l'énorme Steve Carell.
un pur moment de bonheur.

Ce qui est génial avec Robert Zemeckis c'est qu'il trouve a chaque fois le ton juste pour nous raconter ses histoires(vraies ou pas). Et ici c'est fait avec une ironie un peu a la Tarantino et de ce fait c'est juste génial! D'autant que techniquement le film est a tombé et Steve Carell est magnifique dans le rôle! On a vraiment de l'empathie pour lui car son parcours est assez bouleversant. Puis j'ai bien aimé le magnifique clin d'oeil a "retour vers le futur". Un pur bonheur ce film! 4/5

Bonjour,
Nous sortons de nôtre séance du jour avec le dernier petit bijou de Robert Zemeckis. Je suis un grand fan de ce réalisateur et plus particulièrement de "retour vers le futur" et "Forrest Gump", d'ailleurs "Bienvenue a Marwen me fait penser énormément au dernier film cité.
Rien qu'à l'affiche du film, on comprend d'ailleurs la référence au chef d'ouvre de 1994. Le personnage principal ici campé par Steve Carell, est presque aussi touchant que l'avait été Tom Hanks à l'époque.
Le film est inspiré d'une histoire vraie, ce qui fait froid dans le dos, car même si on le sait très bien, l'humain est vraiment capable de tout. Comment comprendre ce type de comportement ?
Le personnage principal qui a perdu la mémoire suite à une terrible agression se réfugie dans son monde qu'il a créé lui même pour essayer d'échapper à la tristesse qu'il vit chaque jour.
D'ailleurs les scènes avec les marionettes sont incroyablement bien pensées et surtout réalisées.
Le film est très touchant et on a envie d'aider "Hogy", on voudrait qu'il puisse retrouver la joie de vivre. Cela m'a vraiment pris aux tripes.
Si vous avez comme moi adorés "Forrrest Gump" foncez vous ne serez pas déçus.
A bientôt....

http://le-cinephile-des-doc...

Si vous voulez voir de la nouveauté à tous les niveaux, courez voir le dernier Zemeckis.

Un peu décevant ce Zemeckis. Ok le film est poétique, la performance de Carell est excellente et les effets spéciaux sont bien faites. Mais le va-et-vient entre la réalité et Marwen m'a saoulé au bout d'un moment. Surtout qu'il n'y a aucun enjeu à Marwen. Bien mais sans plus. Je comprends pourquoi Leonardo Di Caprio a refusé le rôle, il a un sacré flair.

Cela fait plaisir de voir un film de Robert Zemeckis qui conserve ce talent de mise en scene , de maitrise de l'image (et des effets speciaux) rajoutant une petite touche poetique et sentimentale des années 90. Il est clair que ce film n'est pas la recette d'un blockbuster qui va faire une tonne d'entrée mais content que la Production Hollywood laisse encore place a un bon film loin des grosses productions pré formatées. Le film possède de bonne chose, histoire intimiste, souffrance psychologique et les idées de translation de l'histoire du héro avec des figurines est bien réalisée. Honnêtement le scènes 3D avec les figurines sont crédibles et bien amenées. J'ai été impatient de retrouver la scene figurine suivante avec un bon rythme musicale d'Alan Silvestri. Petit bémol sur le dénouement, je reste sur ma faim. J'attendais des moments plus fort sur la deuxieme partie mais le film reste sur le même sujet d'agression et de guérison. Dommage de ne pas avoir revue les actrices Gwendoline and Gin Julie. Je pensais que toute allé se réunir pour une fin plus explosive et émotionnelle. Un bon film qui restera discret sauf pour les fan de Zemeckis et des personnes de plus de 30 ans. La nouvelle génération ne s'interessera pas à ce film...

eh bien je ne comprends pas les mauvaises critiques

"Welcome to Marwen" est un drame intimiste pertinent, loin de la grandiloquence ou des clichés.
Je m'attendais à un coup de poing émotionnel,mais il faut avouer que toute cette démarche thérapeutique que Mark entreprend via ce village miniature prend son sens, et arrive même à être touchant (le final,avec les quelques notes de Alan Silvestri m'a ému)

En partant d'un fait réel (qui avait lui-même fait l'objet d'un documentaire il y a quelques années), à savoir l'histoire de Mark Hogancamp, amnésique suite à son passage à tabac pour cause d'une différence non-acceptée, Zemeckis, en très grand artisan du cinéma qu'il est, s'empare d'une histoire unique et y apporte justement un traitement unique, et ce dès la 1e séquence.

La maîtrise de la mise en scène de Zemeckis est encore une fois indéniable, via de pures séquences de storytelling visuel à double message, où l'acceptation de la violence du passé, le refus de la fuite en avant côtoie la puissance de l'imaginaire et de l'introspection pour un vrai dépassement de soi.

Là où Spielberg avait réussi à transposer des avatars de jeu vidéo, Zemeckis utilise la performance capture pour créer ses figurines de plastique, où chaque acteur (et notamment actrices) est parfaitement reconnaissable, que ce soit Janelle Monae (toujours excellente), Leslie Mann (tout en douceur), Eiza Gonzalez, Gwendoline Christie...

Chacune de ses démonstrations visuelles offre son lot de séquences relativement violentes, prenant pour inspiration les films de guerre d'antan, n'hésitant pas à aller dans le frontal (la violence étant indispensable en lien au trauma de Mark), tout en rappelant la nature factice de cet univers via des trouvailles visuelles.

Si le film se révèle étonnamment minimaliste, voire même facile dans la manière de dépeindre les agresseurs du film, "Welcome to Marwen" est d'une cohérence et d'une authenticité à toute épreuve, nous invitant dans le quotidien de ce personnage original incarné avec une justesse étonnante par un Steve Carell qui livre une de ses meilleures performances.

3.5/5

Le nouveau Forrest Gump? Ou pas... Un film qui va clairement diviser le public, et si vous voulez savoir pourquoi avec une critique en quelques minutes, ça se passe ici! https://youtu.be/UZ5otvG5vd8

Purée Robert !!
Plus fort en B A que sur le film lui même !!!
Plus d’émotions en 2mn30 qu’en 2h !!
L’ AMPATIE ne fonctionne malheureusement pas avec Mark, alors que c’était le point névralgique de l’histoire..
Dommage

Pathétique...

Je plains d'avance ceux qui vont débourser 10 balles avec l'idée de voir un Forrest Gump Like - m'enfin bon, moi j'ai un pass illimité bienheureusement, donc ouf, j'ai pu m'échapper de la salle comme les 3/4 des spectateurs après 45 minutes de prise en otage par ce "spectacle" de marionnettes ridiculeusement neuneu.

Un seul regret, j'aurais dû m'en aller plus tôt...

Si vous aimez Zemeckis et la beauté des messages qu'il met dans ces films, c'est pour vous. Si vous vous un simple divertissement, aller voir ailleurs.

je vais voir le film samedi avec mon pass illmité au cinema pathé saran. Ne raté pas mes + et mes - mon avis et mon avis bonus juste apres.

On comprend en voyant le film pourquoi il est massacre par la critique aux USA. Le personnage principal a des pratiques particulières qui ne passeront pas dans un pays aussi puritain.

quelqu'un sait pourquoi il est en français dans tous les cinémas ?

pourquoi en vf dans tous tous cinémas ?

pourquoi en vf dans tous les cinémas ?

N'ayant plus rien à prouver dans sa maîtrise de la technique, Zemeckis confirme simplement son talent à mettre en image un visuel léché avec des SFX qui fonctionnent au service de l'histoire et non comme simple gadgets de spectacle.
Immédiatement happé dans l'univers imaginaire, qui se révèle un régal je trouve de dynamisme et d'humour, on oscille entre cette introspection virtuelle des sentiments du héros et sa "vraie vie" avec un Carrell simple, sobre et touchant. Même si le reste des persos est un peu laissé dans la figuration à cliché habituel, l'élégance de la mise en scène, la partition très sympathique de Silvestri et les valeurs, certes classiques (convenues diront certains) humanistes et artistiques du film en font un fort agréable moment, loin des supers héros tout en montrant tout de même ce que cette vision peut apporter à chacun pour trouver le courage de faire face aux désillusions que réserve la vie.
On a connu Zemeckis plus inspiré ou inventif, plus subtil ou profond dans sa réflexion mais cela reste un divertissement de qualité.

Retour vers le futur 2 a 1,6 sur 5!!!! sur allociné. Pareil pour Forrest Gump, La mort vous va si bien, etc... Ne jamais ce fiez aux critiques pour un film signé par Robert Zemeckis.

Loading...