BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan

BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan 2018

COMMENTAIRES

Plutôt bon film, réalisation sobre et de très bons acteurs, mais exagérément long.

Bon film

meilleur scénario adapté pour Spike Lee aux Oscars !!

Film ni bon ni mauvais ... néanmoins se laisse regarder ...

Ce film qui pourtant raconte une histoire vraie il y a de ça déjà plusieurs dizaine d'années, montre que finalement les mentalités n'ont pas changé aujourd'hui. Nous sommes rentrés dans une ère hypocrite, où la liberté d'expression se réduit, alors que les mouvements extrémistes montent en puissance. On nous divise par ethnie, couleur, religion, CSP, et bien d'autres critères. Je trouve courageux de réaliser ce film, Spike Lee ose montrer la vérité sous sa vraie forme et on sent que cela dérange. Le cinéma a toujours eu une influence sur la population et je préfère ce genre de films qui font réfléchir et nous remettent en question, plutôt que des films propagandes pour cibler des ennemis et faire la guerre.

Pourquoi avoir adapté cette histoire "vraie" au cinéma...Hollywood a adapté des histoires bien plus passionnantes. D'une histoire qui peut tenir sur un cour métrage de 30 min Spike Lee en fait un film de 2h. Le film se déroule donc dans un faux rythme, il ne décolle vraiment jamais...C'est mou et la fin est ridicule. Ca ne vaut pas une nomination aux oscars...C'est l'histoire d'un groupe de neuneu infiltré par des flics qui ne brillent pas par leur ingéniosité. Quelle déception. J'ai mis 2.5.

Par contre je percois de plus en plus une fracture dans la société Française rien qu'au niveau des comportements que l''on peut observer dans les salles de cinema (vu qu'on est sur un site de cinema parlons en), des exemples comme les comportements de certains jeunes (pour ne pas dire plus) qui acclame (voir les videos sur le net, c'est l'apocalypse dans les salles) la victoire d'un noir sur un blanc dans CREED 2 comme si ils étaient a la guerre… des trucs comme ca me rendent pessimiste sur comment certains… Comprennent les films. Dernier exemple en date pour moi, des personnes qui ont applaudis en plein milieu de la seance le discours des Black panthers dans Blackkklansman… Ca fait peur !!!

Un film d'ambiance, un peu comme un western finalement, sauvé par sa musique qui participe vraiment a rendre ce film sympathique !
Un final facile et inutile (qui ne fait pas partis du film en soi) par contre

Une fois la pirouette "rigolote" du flic à la peau noire qui infiltre les racistes du KKK, il fallait raconter une histoire. Spike Lee s'en sort très bien en équilibrant son propos et évite d'être taxé de propagandiste. Il est triste d'être encore obligé de nos jours de devoir dénoncer ces mentalités arriérés qui se battent pour le pouvoir de la couleur blanche, c'est tellement puérile. Et les dernières images de fin rappellent à quel point il est nécessaire de marteler l'égalité des hommes et que la couleur de la peau n'est qu'une diversité. Le tout est bien raconté, bien joué, bien filmé alors ce sera un 4/5 pour moi.

On pourra reprocher à Spike Lee de transmettre un message édulcoré voire presque insipide. En tout cas, un film bien loin des pamphlets critiques de ces débuts de carrière. Dire cela, ce serait ne pas voir plus loin que le bout de son nez et occulter l'intelligence profonde de ce film en terme de transmission et surtout de portée de son message. Car "Blackkklansman" c'est aussi un film qui ce veut universel et qui de ce fait cherche a toucher le plus grand nombre, là où des films plus virulent, (ou en tout cas moins faciles d'accès dirons-nous) comme "Malcolm X", "Bamboozled", "Get On The Bus" ou "Do The Right Thing" s'adresse à des publics un peu plus matures. Le message de fond est ainsi clair et lisible pour tout le monde, et à même de trouver bien plus d'écho au sein d'un public plus "formaté" à ce genre de films "groovy/cool". C'est un parti pris certes qui ne plaira pas à tout le monde. ///SPOILER/// Et le tour de force du film , c'est la remise en perspective avec les événements récents de Charlottesville à la toute fin du film. Et surtout l'interview glaçante du vrai David Duke et de Trump qui font référence à ce moment du film où un policier parle du jour où une personne raciste deviendra président des Etats-Unis... Cette dernière séquence remet les pendules à l'heure. Et nous montre bien que la réalité rejoint la fiction, et même que la fiction n'est parfois pas loin de la vérité finalement. Et puis pour finir, on pense dans nos petits canapés européens qu'il est facile de pointer du doigt l'administration de Trump, mais c'est une autre paire de manche de le faire quand on est une figure médiatique comme Spike Lee vivant aux Etats-Unis.

J'avais pas vu beaucoup de films de Spike lee avant celui-là et en ayant entendu parlé du bonhomme je m'attendais à voir un film plutôt bien énervé. Mais Ô surprise quand j'ai vu ce film. Celui-ci touche très juste, la mise en scène est à la fois belle et efficace. Et de confronter dans ce film les idéologies basées sur la haine et la violence du groupe des Black Panthers d'un côté et du Klan de l'autre est une très belle idée (surtout par rapport à la résolution du film). Avec au milieu de tout ça le microcosme du commissariat qui n'est pas manichéen pour un sous. Le ton comique du film est aussi très efficace et le fait d'utiliser des personnages très archétypaux voir clichés rajoute au comique mais reste efficace pour faire passer son message. Même si il y avait beaucoup de grands films dans la sélection officielle il n'a pas volé son Grand Prix à Cannes.

C'est un bon film, mais je m'attendais vraiment à mieux... Pour un " Biopic" la profondeur est inexistante, et le parti pris étouffant. Réalisation moyenne et ennuyante.
Mention spéciale aux acteurs et à la bande son.

Nul ! le film n'a absolument aucun interes a partir du moment où Ron n'a absolument lieu d'exister après le premier coup de téléphone. pourquoi Flip ne prend pas tout simplement le telephone ? ça aurait été bien plus simple et comment Felix a pu ne pas reconnaître Ron alors qu'il l'avait vu quand il a voulu vérifie son adresse et est tombé sur le Vrai Ron (l'agent noir) ?
et oui c'est manichéen et assez démago dans l'anti trump de fin ! les 2 epoques ne sont pas comparables , d'ailleur depuis le neo nazi qui a foncé dans la foule a été condamné a perpetuité

très bon film j ai adoré

Moins bon que inside man, mais c’est probablement un des meilleurs films de cette année.

spike les revient avec un très bon film

meilleur réal, meilleur acteur (John David Washington), meilleur acteur secondaire (Adam Driver) et meilleur film aux Golden Globes

de très jolies nominations !

Une histoire vraie déjà de base, avec un filtre humour pour allégé l'ensemble du film qui traite un sujet compliqué avec une greffe finale des images des événements de Charlottesville et la face de Trump.
A savoir que Spike Lee boycotte depuis 2016 les Oscars pour des problématiques similaires, pas un bon mood de départ.
Mitigé.

satire assez culottée, Blackkklansman traite d’un sujet brûlant aux États-Unis par les détours d’un récit empruntant aux codes de la blaxploitation. La légèreté est assumée et c’est elle qui permet les séquences les plus réussies du film : par les portraits satiriques des membres du Klan (joli rôle de Topher Grace), la nonchalance culottée du flic en infiltration (John David Washington, doté d’un capital sympathie immédiat) et un sens du détail qui fait souvent mouche. C’est dans sa façon d’aborder le langage que le film est le plus percutant (le voir en VO est une nécessité absolue) : les exercices de diction pour paraître blanc, l’accent sudiste ou afro-américain sont le terrain de vannes bien senties et l’occasion d’une réflexion culturelle assez fine.
Spike Lee est résolument classique dans sa mise en scène, et s’il est pertinent dans le détail de certains échanges ou portraits, la structure générale de son récit est beaucoup plus convenue
C'est peutêtre parfois un peu didactique aussi.
Au spectateur de se montrer tolérant face à ce didactisme peut-être inévitable : il n’empêche pas d’apprécier le talent comique de ses comédiens, et la gravité des enjeux pour une Amérique qui semble toujours aussi crispée sur la question raciale.

Film interessant sans plus, le ton du film oscille entre le comique et le grossier, j'aurais aimé une enquête approfondie sur le KKK qui nous explique son organisation

Dommage de faire d'une bio une (pseudo) comédie sur un sujet qui méritait un autre traitement. De vouloir ridiculiser les porteurs de haine peut être un choix, à la condition d'en montrer les fondements (de cette haine/violence), les agissements, la folie, la fracture de ces deux Amériques ... Ici, aucun éléments contextuels didactiques.
On se retrouve avec des pieds-nickelés du KKK pendant 2h face au réalisme des violences de Charlottesville (du final) !!! Surprenant et assez indigeste. Le film "Détroit" a une toute autre envergure.
Egalement, à vouloir clôturer en politisant (avec les dernières images avec les propos de Trump) ne fait qu'alimenter ces fractures ! pourquoi ? Dénoncer pour dénoncer ! et après ?
Au final, un film assez ennuyeux par son traitement. Le fond de l'histoire est incroyable (à l'image d'"Argo"). Mention spéciale à Adam Driver (pour ma part). 2/5 !!!

Film assez dur à regarder!
Les dialogues sont pénibles à écouter, et la mise en œuvre du sujet et même le sujet est très dure à accepter, mais à suivre….
Tant de médiocrité exprimée que cela est très pénible à supporter...
Mais l'enquête mérite d'aller plus loin et donc l'intérêt est certain, pour combattre cette médiocrité qui est sous-jacente, voir reviviscente ! Puisque de médiocres intelligences qui vote trump, Poutine, Bolsonaro mais, ou surtout ces américains dit "moyen" montrent leur médiocrité et qui donc ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ou leur petit intérêt malsain...
Pour ne pas dire plus et en restant polis…
Never again…

Biopic de bonne qualité......les trois dernières minutes très fortes.......3 étoiles........!!!!!!!!!

Une sorte de Cyrano de Bergerac en fait

film inachevé , trop politique peu etre ? aurait il du faire un documentaire ? bref, le film va pas au bout de l'histoire , la réalisation est correct mais la bande son ne l'est pas , trop mélodramatique ... 3/5

il m intrigue beaucoup , il a l air très intéressant

un document minutieux, au parti prix affiché par le politiquement engagé Spike Lee, qui parlera sans doute davantage aux américains... globalement, il se dégage un sentiment d'inachevé, d'une infiltration qui ne montre pas tout et ne va pas assez en profondeur dans la dénonciation des actes de "l'organisation", le ku klux klan. ainsi, alors que les dialogues et termes sont souvent d'une extrême violence, le film manque d'intensité, de cette sensation de risque permanent qui aurait pu bénéficier de séquences à fort suspense. l'intention de cette adaptation au message de liberté est forcément à saluer mais l'ensemble déçoit tout de même.

J'avoue avoir été mitigé pendant le visionnage du film. Le côté manichéen (certes on parle du klan mais les méchants sont très méchants et les gentils très gentils) ainsi que le côté très édulcoré font presque oublier la violence de l'organisation, ce qui est très paradoxale. Ici on n'a pour seuls véritables actes racistes du klan que des insultes. Mais les deux dernières minutes du film m'ont fait revoir à la hausse la qualité du film, vraiment. Dommage que le reste du film n'ai pas été écrit avec la même rage. Il reste néanmoins même de ce point de vue meilleur que Les Femmes de l'Ombre ou Black Panther.

Je m attendais a mieux quand on sait qu il avait critiqué django de tarantino ........

excellent film, une bonne image de bouseux Américain .....quand on pense que cela continue ....

Du sous sous sous Spike Lee, et je suis gentil. A force de ne pas vouloir trancher entre un film grave qui traiterait vraiment du fond et un film comique ce film n'est ni l'un ni l'autre.
Sans intérêt aucun!

Rien de très intéressant, un mélange tape à l'oeil de l'Arme Fatal et d'American history X. Un cinéma plus blanc que blanc finalement, les vrais problèmes de fond ne sont pas abordés, tout est caricatural, manichéen, navrant à l'image de ce pays.

Décevant. Spike Lee vieilli, se ramolli et perd son regard engagé. Ce n'est rien que du réchauffé. Le fond y est toujours mais la forme ne suit plus. J'arrive à la fin du film et j'ai l'impression que le sujet n'a pas été traité.

Loading...